Medias

 

Presse

Radio/TV

Internet

 

Extraits de presse

« Un nouvel album assez définitif où le muscle rock s’accommode d’un chant en français, comme surent le faire Virago et Noir Désir en leur temps. »
François Barras
24 heures
mai 2010

« Un album dans la vraie tradition du rock français. Melatonin peut regarder ses aînés Lofofora ou No One Is Innocent droit dans les yeux. »
Laurent Flückiger
20 Minutes
mai 2010

« Le groupe fait plutôt dans le genre nerveux, alternatif, avec des titres aux textes contemporains et bien ficelés. »
Céline Monay
Lausanne-Cités
mai 2010

« Le groupe est désormais incontournable pour tous/tes les amoureux/ses du rock francophone. »
Jennifer Darricau
L’Auditoire
avril 2010

« Plus sombre, plus rageur, plus percutant, « La fin de l’éternité » est tout simplement intense et ne laisse rien passer. (…) Ce qui est sûr, c’est que parler aujourd’hui de rock français sans Melatonin serait impensable, tant ces suisses-là sont capables de tout, et surtout du meilleur. »
Guillaume Joubert
Rock’n’France
mars 2010

« Ca déchire, ça tabasse et ça secoue dans ce disque enregistré et masterisé entre la Suisse, la France et les Etats-Unis. »
Rockspotting
Couleur 3
mars 10

«Melatonin pourrait bien devenir un des fers de lance du rock suisse ces prochaines années.»
David M.
Transit
juin 07

«Le Romandie a (enfin) l’honneur d’accueillir Melatonin, le meilleur groupe de rock français de Suisse romande et environs, après une performance sans failles lors du dernier Burning.»
Le Romandie
mai 07

« Certains groupes se sentent moins en danger dans un studio d’enregistrement que sur une scène. Cela fait maintenant longtemps que les gars de Melatonin ont oublié ce que le mot « danger » signifie. Mieux, les garçons ont domestiqué la scène. »
Fred Valet
24 Heures
avril 07

«Leur deuxième opus dégage une énergie furieuse où réflexion et observation du monde actuel font face aux conflits de générations et aux nouveaux combats.»
Daniel Kall
musiqualité.fr
mars 07

«Un rock aussi alternatif qu’efficace. Melatonin s’exprime avec talent dans « le Quart d’heure américain », un album inventif qui laisse entrevoir ce que le groupe peut dégager sur scène. »
ptit
Courrier Neuchâtelois
mars 07

« Sur («Rouge-Gorge»), on applaudit encore la version à la fois solennelle et sauvage de «Ni Dieu, ni maître» de Ferré par le groupe de rock alternatif Melatonin.»
Patricia Gnasso
Le Matin
octobre 06

« La bande de musiciens a entamé une série de concerts, remportant à chaque fois un vif succès. Depuis ses débuts, Melatonin n’a cessé d’élargir son public en balançant un rock français enervé et bien foutu. Qu’il se produise au Paléo ou au Festival de la Cité, le groupe met un point d’honneur à soigner ses performances scéniques. »
A.L.
Matin Bleu
octobre 06

«De cette compilation inégale, on retiendra surtout la relecture de «Ni dieu ni maître» (Ferré) par Melatonin»
Olivier Horner
Le Temps
octobre 06

« Des guitares puissantes et mélodiques s’allient à un chant mélancolique pour nous emmener dans un paysage vaste et envoûtant. On peut d’ores et déjà souhaiter bien plus qu’un simple quart d’heure de gloire à ce groupe combinant énergie avec poésie. »
JeBu
20Minutes
avril 06

« Il y a là suffisamment de rocks implacables, de mélodies originales et de textes efficaces pour réjouir les fans de rock français en manque de Noir Désir et de Thiéfaine.»
nba
Murmures
novembre 05

« Les Lausannois de Melatonin, observateurs de notre époque, traduisent par leur rock alternatif, la désillusion et l’ennui ambiant, sans jamais lasser. »
La Côte
mai 04